L’homme : ses découvertes culinaires

 L’Homme : les découvertes alimentaires

laitOn a coutume de dire que la nature est bien faite.

La Nature, parfois facétieuse, a cru bon de cacher certains des mets….que l’on trouve aujourd’hui sur nos tables….sous des formes parfois peu ragoutantes.

Mais la curiosité de l’Homme….. Jamais le dernier pour mettre des trucs chelous dans sa bouche pour voir ce que ça vaut, l’a emporté.

On s’en félicite aujourd’hui, mais nous avons une petite pensée pour  l’homme pionnier sans qui rien n’aurait été possible.

Retour sur ces découvertes improbables qui ont demandé à l’homme d’avoir pas mal d’estomac ou, plus probablement, une « dalle » sans nom.

 

Le lait

C’est une des questions qui hantent l’humanité depuis toujours : qu’est-ce qu’il foutait le mec qui a eu l’idée de traire une vache? Qu’il se soit inspiré du lait maternel, admettons, mais comment faire le parallèle entre la mère de ses enfants et une vache? Ou une chèvre? Et se dire naïvement « ça doit marcher pareil… »

Le fromage

Une fois le lait découvert…..Il a bien fallu qu’un autre mec (ou peut-être le même, un champion) trouve un vieux bol de lait tout pourri et se décide à le goûter parce qu’il n’y a « pas de petites économies ». Après, il rajoutera des fines herbes et inventera ainsi le Boursin. Bien joué.

Les huîtres

Trouver des cailloux dans la mer, c’est à la portée de tout le monde.Essayer de les ouvrir en deux en se disant qu’il y a une petite chance de trouver un truc visqueux comestible dedans en est une autre.Est-ce que le courageux qui a gouté, le premier, une huitre a essayé dans la foulée d’ouvrir des galets ou des menhirs? Et qu’est ce que c’est que ce nom, « huître »? Pourquoi ne pas avoir appelé ça « jus de cailloux des mers »?

escargotLes escargots

 Il faut quand même pas mal crever de faim pour s’imaginer avaler l’intérieur d’une coquille d’escargot. On pense plutôt que c’est l’inventeur du beurre persillé qui a dit: « je vous parie qu’avec ce truc, on peut bouffer n’importe quoi, même l’animal le plus crado du monde. » Défi accepté.

Les artichauts

On ne peut qu’être admiratif en pensant à celui qui a cru jusqu’au bout qu’il y avait quelque chose de consommable dans un artichaut. Nous, on aurait très vite laissé tomber et on serait reparti manger du chou-fleur, tranquille.Lui, il s’est accroché, a enlevé une à une toutes les feuilles et a pu trouver une nouvelle fonction à la vinaigrette. « Je vous l’avais dit, hahaha…«

De la langue de bœuf

A un moment dans l’Histoire de l’Humanité, il y a un type qui a regardé à l’intérieur de la bouche d’une vache et qui s’est dit que, bien cuit avec une petite sauce cornichons, ça doit passer tout seul. Admettons.Mais comment a-t-il été soumettre cette excellente idée à ses proches?« Vous allez trouver ça bizarre, mais moi, voir cette vache se curer les narines avec sa langue, ça me donne faim… pas vous?

chataigneLa châtaigne

Quel est l’esprit maso qui a décidé un jour de ramasser des châtaignes et de les bouffer? A-t-il cru faire cuire un bébé hérisson? A-t-il croqué à pleines dents?Est-ce également lui le découvreur des oursins? Le mystère reste entier.

Le miel

Il fallait être sacrément couillu pour souffler à Winnie l’ourson que le nectar d’abeilles c’est super bon sur des tartines, parce qu’avant de découvrir la combinaison d’apiculteur, y’a un mec qui a décidé un jour de foutre sa main dans une ruche, d’en sortir du miel, et surtout, de goûter.Parce que ça ressemble quand même vachement à de la sève. Et la sève, c’est dégueulasse.

oeufLes œufs

C’est sûr, celui qui a goûté le premier oeuf devait vraiment être dans la dèche, pour s’attaquer à un vague caillou sorti du trou du cul (n’ayons pas peur des mots) d’une poule, dans lequel il devait s’attendre à trouver un poussin pas encore né.« Bon, peut-être qu’avec des mouillettes ça passera… » s’est-il dit!

Le cornichon

Découvert par un mec qui cherchait quoi mettre dans un bocal pour Halloween, et qui s’est dit que ces petits appendices en forme de zigounettes de crapaud seraient du plus bel effet pour la déco.

Le piment

 « Dites donc, quelle est cette étrange tomate allongée que voilà? Ça va pas être pratique pour les tomates farcies mais c’est la forme parfaite pour mes burritos! C’est ainsi que le piment fut découvert par un Mexicain (on imagine), qui, une fois qu’il a bien saigné du nez et toussé comme un crevard après avoir mordu dedans s’est dit qu’il ne fallait pas abandonner l’idée, et qu’il y avait quelque chose à en faire.

Le citron

Soyons clairs : avant d’arriver au stade consistant à mettre une tranche dans un Perrier, il y a sûrement eu une armée de gens qui a essayé d’autres trucs avec le citron : mâcher la peau (Yiiiiaark…), croquer dedans à pleines dents (Ayiiiaaaa…), le préparer en soupe…On se dit qu’on aurait tous laissé  tomber, et on aurait pris nos Martini à l’orange. Ou à la compote.

Les oignons

Faut vraiment pas être « fut-fut » pour bouffer un truc qui fait pleurer dès qu’on le découpe. Mais certains courageux ont quand même poussé l’expérience jusqu’à le mettre dans un poêlon bien chaud et ont du se dire que la Nature était bien faite quand même.

Le lard

Comme à peu près tout ce qui se trouve dans le cochon. Mais pour le lard, là où c’est tordu, c’est de choper la couenne de la bête et de se la garder pour plus tard dans une jarre en terre remplie de sel. Sortir d’un récipient douteux du gras de porc qui a bien mariné dans son jus pendant des mois et déclarer: « Je suis sûr que c’est encore bon! », c’est courageux.

crevette griseLes crevettes grises

Y-a t-il dans la Nature un truc plus relou à décortiquer qu’une crevette grise?…Est-ce que le Créateur, s’il avait vraiment voulu qu’on mange ces trucs, se serait emmerdé à les faire toutes petites, à leur mettre un genre de petite armure, à les balancer dans l’eau et à les peindre en gris? Non, il les auraient faites bien colorées et dodues comme des homards.

Conclusion, le mec qui a eu l’idée de manger ça, c’est un taré.

 BONUS:    La cervelle d’écureuil

Là on est d’accord, il faut être complètement à la masse pour éclater une cervelle d’écureuil et manger ce qu’il y a dedans.

 

Si cela vous plait, merci partager..

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*